Montres Chronographes

Depuis plus de 180 ans, Baume et Mercier bénéficie d’une renommée internationale liée à un héritage d’exception. Au fil des décennies, elle a su créer des collections iconiques, alliant design, élégance et haute horlogerie. Un art horloger Suisse où figurent de nombreuses complications horlogères, parmi elles : le chronographe. 

Aucun résultat trouvé pour ""

An error occurred please try again later

Watches
(9 montres affichées)
  • Classima 10485

    M0A10485

    Montre Automatique, Chronographe, Calendrier - 42 mm
  • Classima 10484

    M0A10484

    Montre Automatique, Chronographe, Calendrier - 42 mm
  • Capeland 10452

    M0A10452

    Montre Automatique, Chronographe - 42 mm
  • Capeland 10451

    M0A10451

    Montre Automatique, Chronographe - 42 mm
  • Édition Limitée

    Classima 10373

    M0A10373

    Montre Automatique, Chronographe - 42 mm
  • Classima 10331

    M0A10331

    Montre Automatique, Chronographe - 42 mm
  • Classima 10330

    M0A10330

    Montre Automatique, Chronographe - 42 mm
  • Clifton 10328

    M0A10328

    Montre Automatique, Chronographe - 43 mm
  • Capeland 10063

    M0A10063

    Montre Automatique, Chronographe, Tachymètre - 44 mm

En 1821, apparait pour la première fois le mot « chronographe » avec l’horloger Nicolas-Mathieu Rieussec, qui, pour chronométrer des courses de chevaux, utilise une de ses inventions : le « chronographe à secondes » sera breveté en 1822. A l’origine, le mot chronographe vient du grec kronos / le temps et gráphô / écrire. Il prend donc ici tout son sens puisque l’appareil consiste à déposer de l’encre sur un cadran rotatif pour mesurer des intervalles de temps. C’est ensuite au 20ème siècle que l’instrument verra ses plus grandes évolutions, avec notamment les premiers chronographes à mouvements automatiques. 

Le chronographe tel qu’il est connu aujourd’hui, mesure précisément un temps court, au cinquième ou dixième de seconde près, indépendamment de sa fonction première : indiquer l’heure. Équipé d’un mécanisme additionnel, il est doté d’une aiguille placée en son centre, appelée trotteuse qui permet de totaliser le nombre de tours effectués. Le chronographe se démarre, s’arrête et se remet à zéro en fonction du laps temps que l’utilisateur souhaite calculer. Comment ? Une première pression du poussoir active la mise en marche, une deuxième la stoppe tandis qu’une troisième ramène la trotteuse en position centrale. 

Ainsi, le chronographe est un garde-temps incontournable, qui au-delà de ses attributs de montre classique, peut faire office de chronomètre. À ne pas confondre cependant avec ce dernier qui désigne une montre de haute précision ayant obtenu un certificat de contrôle bien précis attribué par le Contrôle officiel Suisse des chronomètres (COSC).

 

Créé en 1973, le COSC a une mission : mesurer et contrôler la précision des mouvements horlogers afin de leur attribuer le titre officiel de chronomètres certifiés. Véritable label de tradition, il est le garant de la haute précision, de l’unicité et de l’incomparable qualité des chronographes et chronomètres suisses. Une montre certifiée possède une indéniable valeur ajoutée, une précision qui la fait entrer dans la catégorie des garde-temps luxueux. Baume et Mercier au sein de ses collections, propose des montres aux hautes performances orientées vers une véritable ingénierie. Son iconique collection Clifton inclut des modèles certifiés COSC dont l’emblématique Clifton Baumatic 10468. Tout dans cette montre confère une impression immédiate de précision. Des longues aiguilles « lancette », en passant par les index élégamment délimités, au cadran blanc traversé d’un subtil dessin en croix. Les modèles COSC de la Maison se reconnaissent au premier coup d’œil grâce à ce fin dessin central en croix, à l’instar de l’ultrasophistiqué chronomètre Clifton Baumatic 10518. Un design d’inspiration classique, un rappel aux sources de la maison.